mardi 24 oct. 2017

IFP Loos : 200 manifestants aujourd’hui devant l’école pour stopper la souffrance au travail

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
secteur_sup_ephc
Aujourd’hui, mardi 3 octobre à l’IFP de Loos, un événement qui fera date dans la vie de l’école.
Un message fort se soutien apporté aux salariés …
3 chiffres : 4-90-180.
4, c’est le nombre de salariés actuellement en arrêt maladie (dont 2 sont requalifiés en accident du travail pour trouble anxio-dépressif d’origine professionnelle) sur un total de 10 salariés permanents.
90 pour 90% des salariés permanents qui sont allés consulter la médecine du travail pour souffrance morale au travail.
180, c’est le nombre d’étudiantes et d’étudiants qui sont venus soutenir aujourd’hui leurs encadrants (personnel administratif) qui vivent des jours très difficiles depuis plusieurs mois ; 180 sur un total de 220 étudiants.
Un message fort en soutien des salariés en souffrance. Une manifestation au cours de laquelle Pascal et Christophe ont pris la parole pour présenter la cgt et surtout décrire le calvaire vécu par les salariés permanents depuis des mois. Une banderole de plus de 5 mètres qui dit « halte à la souffrance au travail ».
Une Cgt qui manipulerait les salariés …
C’est la version de la directrice de l’IFP. De la CGT extérieure à l’entreprise nous étions seulement 3 aujourd’hui. Comment trois militants pourraient-ils manipuler un total de 200 personnes ?
Ce que veulent les salariés …
Les salariés demandent à ce que le CA contrôle la direction et à rencontrer les membres du conseil d’administration avant le 10 octobre sous peine de reconduire le mouvement.
Merci à toutes et à tous pour le soutien affiché aux salariés ce midi! C’est un signe fort ! N’hésitez pas à apporter vos messages de soutien sur cet article comme nombre d’entre vous l’avez déjà fait sur notre article précédent. On vous tient informés de la suite avec la voix du Nord qui était présente aussi aujourd’hui. Restez à l’écoute sur ce site … Pascal, pour les salariés et pour la Cgt.

10 commentaires

  1. Collectif Snpefp (Personnels de l'Enseignement et de la Formation Privés) dit :

    Merci vraiment à toutes et tous pour ce soutien affiché aux salariés ! Dans les commentaires liés à cet article mais aussi parce que nous étions près de 200 participants à la manifestation de ce midi devant les locaux. Chiffres officiels que ne pourra pas contester la prefecture. Et sans compter l’huissier, l’agent de sécurité et les collègues de la direction du renseignement (ex RG). Continuez à apporter votre soutien sur le nouvel article posté à 15h aujourd’hui faisant état de la mobilisation. À Lille (ou à Loos) on connaît ce que mobilisation et sens de l’humain veulent dire ! Encore merci et bravo à toutes et tous ! Au nom des salariés présents ou non aujourd’hui et de la Cgt Christophe, Boualem et Pascal.

    Répondre
  2. Christine Fourage dit :

    Bravo pour cette magnifique mobilisation qui montre qu’y compris dans les petites structures, il n’y a pas de fatalité et que l’on peut se mobiliser. La lutte est toujours payante, question de survie et de dignité. Une belle leçon de syndicalisme

    Répondre
  3. Moine dit :

    bravo et respect aux salariés de l’IFP qui n’ont pas hésité à se présenter en 1ère ligne pour défendre leurs revendications.
    courage aux étudiants qui les soutiennent.
    en espérant voir plus de professionnels si une autre action devait avoir lieu.

    Répondre
  4. Yvan Demelais dit :

    ancien étudiant et désormais enseignant à l’IFP, j’adresse tout mon soutien auprès des salariés de l’IFP et espère de tout cœur qu’un dialogue constructif puisse être rétablit après cette journée de mobilisation, cela pour le bien de tous.

    bon courage à vous.

    Répondre
  5. Mudry Émilie dit :

    Bien désolée d’avoir été prévenue si tard de cette mobilisation… Je renouvelle l’expression de mon soutien à l’équipe salariée de l’IFP. Je pense, pour en avoir parlé avec plusieurs, que de nombreux psychomotriciens diplômés seraient venus s’ils avaient su. Bon courage à tous, en espérant qu’une solution adéquate puisse être trouvée.

    Répondre
  6. BLAIS dit :

    Tout mon soutien à l’équipe de l’IFP! Je trouve quand-même malheureux qu’un institut formant des psychomotriciens, professionnels de la prise en compte des besoins de l’autre pour l’aider à s’épanouir, ne puisse pas être à l’écoute de ses propres employés… On est loin de l’Humanitude qu’on nous transmet durant nos études…

    Répondre
  7. DEMAILLY Sandra dit :

    Bien désolée de ne pas avoir pu être presente ce mardi à vos côtés.
    Je ne connais pas tous les tenants et aboutissants des événements qui se déroulent actuellement à l’IFP.
    Ce que je sait par contre, c’est qu’on ne devrait JAMAIS être dans un malaise, un mal-être ou quoi que ce soit de négatif dans notre travail : nous travaillons pour le mieux etre, c’est l’essence de notre métier, nous devons le transmettre à nos patients… Mais avant cela, nous devons le transmettre aux futurs professionnels.
    Comment transmettre le mieux etre quand on va mal ?
    Comment comprendre que notre travail d’aidant aux personnes en souffrance suscite en son sein des difficultés profondes et envahissantes dans ses propres murs ?
    On marche sur la tête.
    Tout mon soutien aux personnes en souffrance.

    Répondre
  8. Responsable convention Enseignement Privé Indépendant dit :

    Un grand bravo pour cette manifestation qui met en lumière la souffrance au travail qui peut exister dans certains établissements de notre branche mais aussi qui démontre que l’on peut faire bouger les choses quand on se mobilise avec le soutien de la CGT.
    Catherine

    Répondre
  9. Suzanne Farez dit :

    Tout mon soutien à l’équipe… bravo pour la mobilisation!jespere que vous serez entendus!

    Répondre
  10. Bonjour à toutes et à tous. J’ai été heureux d’être parmi vous mardi dernier lors de la manifestation du 3. Merci de votre soutien pour les salariés avec ces commentaires. La directrice a répondu par une proposition de rencontre avec le président du Conseil d’administration. Ce qui n’avance à rien, ce dernier étant dans la même logique d’aveuglement sur la situation que la directrice. Les DP ont déjà testé après l’avoir rencontré. Nous avons aussi un président aux ordres de la direction, ce qui n’est pas sans poser problème sur le plan du fonctionnement d’une association. De plus le président est également salarié …, contrairement là aussi à la législation sur les assos 1901. Un mélange des genres jamais vu dans le supérieur privé à notre connaissance jusque là. Les salariés ont décidé, face au refus une nouvelle fois, que les salariés puissent rencontrer la totalité des membres du CA, à faire une nouvelle manifestation mardi prochain 17 octobre à 12h30 – même lieu / même conditions. Nous comptons sur une présence encore plus forte de toutes et tous, étudiant.es, formateurs et formatrices, administrateurs, … pour un objectif immédiat : rencontrer les membres du CA. car là aussi, la directrice fait obstruction car plusieurs membres du CA ont demandé à rencontrer les salariés par une lettre adressée à la directrice mais cette dernière a jugé bon … de ne pas y répondre. Notre syndicat et les salariés, sommes toutes et tous pour la reprise du dialogue mais la directrice n’y veut rien entendre. Pour info l’article de la Voix du Nord sur la dernière manifestation : http://www.lavoixdunord.fr/233173/article/2017-10-03/gros-malaise-entre-l-equipe-pedagogique-et-la-direction-de-l-institut-des. A très bientôt et au 17!

    Répondre

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA