dimanche 23 juil. 2017

CEPNL : CR de la réunion du 12 mai 2016 – CFDT/CFTC/SPELC font le choix d’accompagner les employeurs plutôt que de sécuriser les droits des salariés !

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
secteur_sup_identifiant_site_grand_format

Lire le compte-rendu détaillé de la réunion du 12 mai 2016 (compte-rendu CGT, la CEPNL n’estimant pas utile de faire un compte-rendu officiel).

Résumé :

La CEPNL met la pression aux syndicats dans un seul but : que la CEPNL (aujourd’hui simple association loi 1901) puisse être représentative dès 2017. La CGT a rappelé à la CFDT/CFTC/SPELC qu’il était dangereux de valider un champ d’application d’une nouvelle convention dès maintenant et sans garanties sur les futurs droits liés à la future convention collective unique. La CGT a rappelé que les branches concernées ici avaient 3 ans (et non pas 2 mois comme dit par la CEPNL) pour s’organiser entre elles. Il suffirait donc de laisser la CEPNL préciser à la DGT (direction générale du Travail) quel est son périmètre de couverture. Mais la CEPNL veut en profiter pour définir dès maintenant le champ de la nouvelle convention collective qui sera couvert par la CEPNL à terme.

La CFDT, la CFTC, le SPELC, n’y voient aucun problème et vont signer avant fin juin 2016 un projet d’accord incluant différentes conventions collectives dans l’objectif d’arriver à terme à une convention collective unique. La CEPNL a rappelé à la réunion du 12 mai qu’il serait nécessaire d’ »harmoniser les différentes conventions » … Le message n’est-il pas clair pour l’intersyndicale CFDT/CFTC/SPELC ? Signer dès maintenant sur un champ (alors que nous avons 3 ans pour le faire) et sans aucune négociation sur les rubriques de la future convention collective est totalement irresponsable.

La CGT compte bien de nouveau solliciter la DGT pour faire valoir son projet alternatif. FO et la CGC s’opposent également au projet de la CEPNL.

La CFDT, la CFTC et le SPELC décident donc 1/ d’accompagner la CEPNL pour qu’elle obtienne sa représentativité, 2/ de jouer pour leurs intérêts propres (exclure possiblement la FO, la CGC et peut être aussi la CGT des futures négociations), et le tout sans à aucun moment se préoccuper de l’intérêt des salariés.

Enfin cette nouvelle convention collective entend récupérer des écoles supérieures déjà couvertes dans la convention EPI (Enseignement privé indépendant – ex EPHC – Enseignement privé hors contrat).

Vous êtes salariés FESIC, UDESCA, dans le sous contrat, personnel OGEC, … Vous avez des raisons de vous inquiéter. Contactez vos syndicats et dites leur de ne pas signer si vous êtes à la CFDT, la CFTC ou au SPELC.

Contactez-nous ! Pascal Régnier (06 77 13 38 80 – sn@snpefp-cgt.org)

Lire le compte-rendu détaillé de la réunion du 12 mai 2016

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA