dimanche 22 oct. 2017

Question / réponse : réunions pédagogiques CCNHC

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
secteur_prim_sec_identifiant_site_petit_format

Question : J’ai une question concernant les réunions pédagogiques. L’article 4.4.1. de notre convention collective (Enseignement privé hors-contrat)  mentionne les activités induites pour les enseignants. Dans cette liste il est question de réunions pédagogiques. Notre direction propose une définition très réductrice de ces réunions pédagogiques qui exclut les réunions d’harmonisation des notes, les réunions de travail pédagogique sans la présence d’un responsable pédagogique et même les réunions pédagogiques qui ne réuniraient pas l’intégralité des enseignants d’une filière. Dans cette logique, de nombreuses réunions pédagogiques ne sont pas comptabilisées en plus des heures induites et ne donnent donc pas lieu à un salaire. Existe-il une définition précise d’une réunion pédagogique sur laquelle nous pourrions nous appuyer?

Réponse : Il est mentionné 3 réunions pédagogiques par an possibles dans les activités induites et ne donnant pas donc lieu à rémunération complémentaire. Sachant que ces 3 réunions se comptent comme 3 jours de réunion, celles-ci pouvant durer la journée complète ou simplement 30 minutes.

Si ton employeur vous colle d’autres réunions (harmonisation des notes, …), ça doit être payé en plus en activités connexes dès lors que ces réunions ne font pas partie des heures induites.
Il n’y a donc pas de définition explicite de la notion de réunion pédagogique car ça varie en fonction des établissements, réunions allant de la réunion de rentrée, à la réunion de jury, et pourquoi d’harmonisation des notes, .. ce qui est sûr c’est que c’est 3 jours maxi par an et que ce qui est en plus est payé en plus.
Les camarades du secteur EPHC vont compléter.

Merci de nous avoir sollicités pour débusquer ton employeur et ses pratiques.

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA