mardi 24 oct. 2017

On touche pas à la liberté d’agir en justice !

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
decision_de_justice_image

Aux termes d’un jugement plaidé à l’audience du 25 juin 2012, prononcé en date du 23 octobre 2012, le conseil de prud’hommes de Paris a requalifié les CDD d’un professeur de lettres en CDI et condamné son employeur à lui payer différentes sommes pour environ 12 000 €.

Ce professeur sera ensuite licencié le 20 juillet 2012 pour des motifs plus fantaisistes les uns que les autres.

Il apparait que la mesure de licenciement a été prononcée en représailles à l’action en justice de ce professeur en requalification de ses CDD en CDI et en rappels de salaires.

Pour lire la suite : chronique ouvrière

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA