samedi 23 sept. 2017

La grève dans le privé : faut-il déposer un préavis ? NON

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
code_du_travail_image

NON. Pour qu’une grève dans le secteur privé soit considérée comme licite il faut seulement :

  • que le mouvement soit collectif – au moins 2 salariés ; (Attention : à la différence des grèves dans les entreprises qui doivent être collectives, un salarié peut se mettre en grève seul dans son entreprise pour rejoindre une manifestation nationale ou locale connue par voie de presse ou des médias.)
  • que l’employeur soit informé des raisons du mouvement (cela peut se faire immédiatement avant l’arrêt de travail, par un tract ou une délégation). Il n’existe pas de délai de prévenance
  • que les motifs du mouvement soient liés au travail : dans le cas présent (les mesures d’austérité) chaque salarié est concerné.

La présence d’un syndicat n’est pas obligatoire ni la réalisation d’une assemblée générale préalable

Le droit de grève en France est :

un droit garanti par la Constitution, un droit individuel des salariés,

Bref, c’est une liberté individuelle. A contrario de ce qui est annoncé dans nombre d’entreprises, le droit de grève n’est pas un droit réservé aux organisations syndicales.
Le droit de grève est donc un droit individuel et aucun salarié ni aucun citoyen ne peut priver un autre salarié de sa liberté de faire grève.
Qui peut faire grève ? Tout salarié, syndiqué ou non, a le droit de faire grève dans son entreprise dés l’instant où il répond à un mot d’ordre de grève formulé au plan national.

Exemple : Dans une entreprise ne comportant qu’un seul salarié, celui-ci a le droit de faire grève s’il répond à un mot d’ordre de grève national. Des salariés peuvent cesser le travail dans le cadre d’une grève nationale interprofessionnelle s’il s’agit de soutenir des revendications professionnelles : défense des retraites, refus des blocages des salaires ou de la réduction du temps de travail, etc.

Le salarié doit-il se déclarer gréviste ?

Oui, c’est au salarié absent de son poste de travail de justifier cette absence, en l’occurrence par sa participation à la grève. L’employeur ne peut présumer qu’en salarié absent est gréviste. Il doit lui demander les motifs de son absence.

Téléchargez l’article

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA