vendredi 17 nov. 2017

Billet d’actualité du 14 décembre : agir contre les divisions et les inégalités

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager

Sous le choc et abasourdis, les quotidiens régionaux et nationaux n’avaient pas assez de mots forts pour décrire la marée noire qui s’est abattue sur la France le dimanche 6 décembre 2015.

Le Front National a réalisé au premier tour une percée historique en triplant son score des élections régionales de 2010 avec plus de six millions de voix. Le résultat des régionales nous interpelle tous.

La CGT a appelé à mettre en échec partout le Front National sur ses prétentions électorales et ses objectifs politiques et sociaux.

Par ailleurs, près d’un électeur sur deux (49,9 %) s’est abstenu. Dans une étude réalisée par l’Ifop, à l’issue du premier tour des régionales, il apparaît que seuls 44 % des travailleurs et 47 % de proches d’un syndicat se sont rendus aux urnes.

Au 2ème tour, si un sursaut citoyen a permis d’écarter le FN de la Présidence des Conseils régionaux, il obtient un nombre d’élus non négligeable, et le nombre de voix en sa faveur a encore augmenté : il y a péril en la demeure.

Proposer, construire un rapport de forces, porter des revendications pour changer nos conditions de vie et de travail sont une urgence pour les syndicats.

L’action syndicale contribue ainsi à unir les salariés au-delà de leurs différences, quels que soient leur origine, leur sexe, leur religion. En cela, le déploiement de notre action ne peut qu’affaiblir les thèses de l’extrême droite basées sur les divisions et les inégalités. Continuons à agir avec la plus grande détermination à contrer les idées mortifères du FN en réclamant haut et fort  les changements en matière de politique économique et sociale nécessaires à la satisfaction des revendications du monde des travailleurs, dans l’emploi ou en demande d’emploi, et leurs familles.

 

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA