mardi 24 oct. 2017

UDESCA/FESIC : Ne plus exister ou survivre dans un enseignement catholique du primaire au supérieur Bac+5 ? (PV de la CPN UDESCA du 13/11/15)

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
secteur_sup_udesca

Vers une convention collective  (FNOGEC – UDESCA – FESIC) qui pourrait être étendue ? C’est pour l’instant, l’une des pistes prévues par l’UDESCA. La FESIC va-t-elle remettre en avant son caractère confessionnel ?

En CPN (commission paritaire nationale) de l’UDESCA du 13 novembre 2015, le collège Employeurs a informé le collège Salariés de la volonté de l’UDESCA de créer avec les employeurs de la FESIC et de la FNOGEC une confédération d’employeurs et ce pour éviter de se voir imposer un regroupement dans une branche avec des établissements qui « ne seraient pas mus par les valeurs de l’enseignement privé non lucratif » (était visés les employeurs de la convention collective nationale EPHC (Enseignement privé hors contrat)), mais aussi pour ne pas risquer de ne plus être considérée comme organisation professionnelle représentative dans une telle configuration.

CR de notre délégation CGT à la CPN de l’UDESCA :

Lors de la CPN, la CGT a fait remarquer qu’au sein de l’EPHC, il y avait aussi des établissements gérés par des associations … laïques. La non réaction du collège Employeurs à cette remarque montre que l’éventualité d’un regroupement d’établissements d’enseignement privés du secteur associatif, indépendamment de l’ancrage catholique, n’avait pas été retenue. Une confirmation en a d’ailleurs été donnée plus tard dans la journée, la proposition de la CGT, soumise aux employeurs en pourparlers ce jour là, a été balayée …

Bref, les grandes manœuvres ont commencé. Si cette piste devait se confirmer, on arriverait à terme à créer un champ de l’enseignement catholique de la maternelle à l’Université, écoles d’ingénieurs comprises. Cela signifierait qu’à terme, il n’y aurait plus qu’une convention collective qui pourrait être étendue (FNOGEC – UDESCA – FESIC). Cela sous-entend aussi une emprise plus grande de l’Eglise sur une telle branche. Pas très rassurant tout cela …

Cela impose une réflexion et une position commune SNPEFP/SNEIP sur la question au vu des éventuelles conséquences et recompositions que cela peut engendrer dans nos champs respectifs, avec en ligne de mire le seul intérêt des salariés et peut-être aussi un peu, le risque de l’extension de l’enseignement confessionnel pour la FESIC.

Une telle configuration ne serait opérationnelle qu’en 2017-2018, sous réserve que le ministère du travail l’agréée. Mais justement, c’est demain.

Salariés des champs UDESCA, FESIC, EPHC SUP, vous avez le droit de vous poser des questions, car quid de la situation des salariés dans tous ces arrangements ? Contactez-nous !

 

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA