mercredi 23 août 2017

Ecoles supérieures Bac+5 : Sondage Rémunération des activités pédagogiques

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
secteur_sup_identifiant_site_grand_format

Vous êtes chargé(e) d’enseignement (ou « vacataire »), représentant syndical ou élu CE/DP, prenez 5 minutes pour remplir ce questionnaire :

Le sondage : http://goo.gl/forms/3ZHLmGGTbN

Nous nous engageons à rendre le résultat visible par tous. Cette étude nous permettra notamment de mieux cerner les conditions sociales appliquées dans les écoles mais aussi d’aider nos négociateurs dans nos branches pour négocier les avantages des salariés.

Le contexte :
L’enseignement supérieur Bac+5 est en pleine évolution de par les regroupements d’écoles, la baisse des financements, et la concurrence de plus en plus forte pour attirer les étudiants. Le SNPEFP-CGT, qui couvre la totalité des conventions collectives du supérieur bac+5 (FESIC, UDESCA, EPHC (*)), va lancer une série d’enquêtes visant à établir à terme une photographie du secteur. Pour cette première enquête, nous vous invitons à répondre au sondage anonyme suivant (une seule page) qui vise à connaitre pour chaque école comment les chargés d’enseignements (encore abusivement qualifiés de « vacataires » par certaines écoles) sont rémunérés.

Le sondage : http://goo.gl/forms/3ZHLmGGTbN

—-

Veuillez transmettre ce questionnaire le plus largement possible.

Pour les chargés d’enseignements, la plupart multi-employeurs, n’hésitez pas à remplir les tarifs pour chaque école et à nous contacter pour plus d’informations (présentation aux élections, NAO – Négociation annuelle obligatoire, généralisation des frais de soins de santé en janvier 2016, …).

Retrouvez le document lié à ce sondage

—-

Contactez-nous :

—-

 (*) Notes :

FESIC : fédération des écoles d’ingénieurs et de cadres

UDESCA : universités catholiques

EPHC : enseignement privé hors contrat / secteur écoles Bac+5

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA