mercredi 26 juil. 2017

CESI : La CGT renforce son implication auprès des salariés (9 et 10 juin 2015)

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
La CGT dans les entreprises

Mardi 9 juin 2015, quelques élus CGT du CESI (Centre d’Etudes Supérieures Industrielles) rejoignent la Porte de Montreuil, direction la « CGT ». Ils viennent de TOULOUSE, ROUEN, LYON pour rencontrer « leur syndicat ».

Même le représentant de l’UGICT-CGT (Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens) siégeant au Conseil d’Administration paritaire du CESI est présent.

C’est une journée particulière car c’est la 1ère fois qu’une telle rencontre est organisée entre la délégation SNPEFP-CGT et les élus du CESI fort de ses 700 salariés répartis sur 23 sites en France.

C’est au cœur de son édifice très caractéristique de par son architecture et sa grandeur que la réunion démarre dans un climat très convivial. Une bien belle rencontre !

Les élus et adhérents CGT CESI (avec un ou deux représentants CFDT qui étaient aussi les bienvenus bien sûr) ont été accueillis par Pascal (secrétaire général du SNPEFP), Giuseppina (membre du BN pour le secteur des organismes de formation) et Guylène notre responsable de la formation syndicale et juridique (formation dès le lendemain dans le cadre de la formation ECO-CE).

Monique Canlorbe, déléguée syndicale CGT du CESI

Le mot du secrétaire général :

Nous avons été heureux d’accueillir nos élus et adhérents et merci à Monique d’avoir su planifier cette rencontre où nos élus et adhérents sont répartis dans toute la France. Le SNPEFP dans ses orientations suite au dernier congrès de juin 2015 a fixé comme priorité de donner les moyens aux élus et adhérents répartis sur plusieurs sites d’une même entreprise de se rencontrer régulièrement afin de renforcer le collectif pour une représentation des salariés toujours plus efficace.

Pascal Régnier, secrétaire général du SNPEFP-CGT

 

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA