samedi 16 déc. 2017

CFA : Appel à manifester demain jeudi 23 octobre devant les locaux de la FFP !

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
secteur_of_identifiant_site_grand_format

Lieu de la manifestation : 7 rue Alfred de Vigny – 75008 Paris à 9h.

La CGT appelle demain FO, la CGC et la CFTC (syndicats minoritaires dans la branche) à ne pas signer de nouveau cet avenant de régression, de surcroît sans se préoccuper de l’avis des salariés concernés dans les CFA.

La CGT s’insurge contre le fait que la Fédération de la formation professionnelle (FFP) fasse une « OPA » en intégrant les CFA dans la convention des OF (organismes de formation). Le tout avec la complicité de certains syndicats (tous sauf la CFDT jusque là et la CGT qui ne fléchira pas) et sans avoir jamais consulté les salariés concernés pour les syndicats de salariés. L’argument disant « il vaut mieux la convention des OF plutôt que rien » n’a aucun sens tellement la convention des OF risque de tirer vers le bas l’ensemble des droits des salariés des CFA. Il n’y a aucune urgence à les couvrir par une convention car ils attendent depuis des années. Mieux vaut prendre un peu plus de temps et choisir une convention plus adaptée au secteur (enseignement initial) et plus favorable aux salariés, à savoir la convention de l’enseignement privé hors contrat.

Vous êtes salariés dans un CFA, ne laissez pas la FFP (MEDEF) et quelques syndicats minoritaires (CGC, CFTC, FO) choisirent à votre place, et rejoignez nous demain devant les locaux de la FFP à 9h30 où certains syndicats vont peut être signer un nouvel accord d’intégration des CFA dans la convention des OF.

Demain les CFA dans la CGT seront représentés au pied de l’immeuble de la FFP, pour la manifestation, ainsi que dans la commission paritaire. Les camarades des autres secteurs du SNPEFP et du SNCA se joignent au mouvement.

Vous n’êtes pas salarié d’un CFA mais vous vous sentez concerné par ce qu’on peut qualifier d’une OPA sur les CFA, alors rejoignez nous aussi !

Retrouver ici les tracts que nous distribuerons et qui résument notre position.

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA