mercredi 26 juil. 2017

Grève à la SNCF : tract infos aux usagers – les cheminots sont contre la réforme de la SNCF

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
greve_et_manif_cgt_idf_image

Retrouvez le tract

Mesdames et Messieurs, BONJOUR !
Après la grande manifestation nationale du 22 mai dernier qui a réuni près de 22 000 participants, les cheminots, avec la CGT, vous alertent sur la casse programmée du service public de transport de voyageurs et de marchandises par voie ferrée autour d’un projet de loi gouvernemental mis sur la place publique le 16 octobre 2013. L’avenir d’une des dernières entreprises nationales de service public va se jouer dans quelques jours.
Le débat parlementaire sur le sujet est prévu de débuter à partir du 17 juin 2014.

PROJET DE LOI DU GOUVERNEMENT : LA FAUSSE BONNE SOLUTION !

Ce projet de loi n’offre aucune perspective sur le financement de la rénovation et du développement du réseau. Pourtant, la majorité de vos désagréments quotidiens provient d’un état dégradé des infrastructures qui ont été délaissées depuis plusieurs années.
Le projet ne revient pas sur le noeud du problème qu’est la dette importante contractée par l’Etat au nom de la SNCF. Ces investissements sont pourtant nécessaires (création de lignes à grande vitesse, entretien, régénération du réseau existant…) afin de répondre au développement du service public ferroviaire, à l’aménagement du territoire, aux besoins de l’intérêt général.
Pour la CGT, il faut rompre avec ces logiques
libérales qui visent la rentabilité financière en favorisant l’ouverture à la concurrence des services publics en général (EDF, GDF, La Poste). Cette stratégie, là où elle a été mise en oeuvre, n’a apporté aucune amélioration notable pour les usagers, bien au contraire, les services se sont dégradés à l’inverse des prix qui ont pour leur part flambé.

PENDANT CE TEMPS À LA SNCF…

Le Président de la SNCF accélère, depuis sa nomination en 2008, les restructurations internes à la SNCF et notamment la séparation des activités (TER, Transilien, TGV, Fret, Inter-cités…) qui empêche toutes formes de mutualisation des moyens de production, garante d’une meilleure réactivité, efficacité.
De plus, les milliers de suppressions d’emplois opérées ces dernières années n’ont produit qu’une dégradation de la qualité de service au quotidien, avec notamment une baisse considérable de présence humaine dans les gares et dans les trains, des fermetures de gares et guichets ne permettant pas de vous accompagner et de vous informer dans les démarches autour de la préparation de vos voyages.
La politique menée par la SNCF ces dernières années a aussi précipité le déclin du Fret SNCF en matière de transport de marchandises par rail, encombrant les routes de millions de camions supplémentaires, remettant en cause la sécurité routière au quotidien et le développement des modes de transport plus respectueux de l’environnement.

LA CGT PROPOSE ;

• LE RECRUTEMENT DE CHEMINOTS FORMÉS ET QUALIFIÉS pour assurer dans tous les services les charges de travail avec la qualité et la sécurité dues aux usagers.
• LA RÉ-HUMANISATION DES GARES ET DES TRAINS afin d’améliorer l’accueil, l’information et la sécurité des usagers.
• LA RÉOUVERTURE DE GARES ET DE GUICHETS permettant l’accès au transport ferroviaire de proximité.
• UNE RÉGULATION DES TARIFS permettant un accès aux trains à tous les
citoyens.
• LA MUTUALISATION DES MOYENS HUMAINS ET MATÉRIELS permettant une meilleure régularité, efficacité et réactivité de l’entreprise.
• LA RELANCE DU TRANSPORT DE MARCHANDISES PAR LE FRET SNCF, dans le cadre d’une activité d’intérêt général.

Pour la CGT, la SNCF appartient à la Nation. En cela, l’Etat doit jouer un rôle central en termes d’égalité d’accès au mode ferroviaire au plus près des lieux de vie, d’aménageur du territoire pour permettre un maillage territorial qui favorise la réponse aux besoins de transport des usagers et des chargeurs en ce qui concerne les marchandises.
L’Etat doit aussi intervenir sur la régulation des tarifs de la SNCF au quotidien, en rétablissant les tarifs sociaux comme levier essentiel en matière d’égalité de traitement de la population, tenant compte des différentes situations des ménages.
Pour que la Société Nationale des Chemins de fer Français (La SNCF) ne devienne pas la
Société Nationale du Cash et de la Finance, les cheminots agiront par la grève à partir du 10 juin 2014, 19H pour exiger des réponses aux revendications qui concernent votre quotidien.
Si nous sommes conscients des désagréments qu’une telle action peut engendrer, l’avenir du Service Public ferroviaire passe toutefois par une autre réforme que celle voulue par le gouvernement et la direction de la SNCF.

USAGERS, CHEMINOTS, UNIS ET DÉTERMINÉS POUR CHANGER LA DONNE !

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA