mardi 22 août 2017

STUDIALIS / ESGCV : AG des salariés sur Aix le Lundi 5 mai 2014

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
La CGT dans les entreprises

Vous êtes tous conviés à notre réunion d’information / consultation suite aux dernières négociations et à la mise en place des élections.

Rendez-vous le lundi 5 mai 2014 entre 12h et 14h en salle X.

 

Veuillez trouver notre tract d’annonce de cette réunion

Retrouvez les différentes dates pour les élections

Retrouvez notre tract d’appel à candidatures pour le premier tour

 

Notre calendrier d’information/consultation des salariés sur l’ensemble de l’UES :

* 12 février 2014 : salariés de Bordeaux (fait)

* 31 mars 2014 : salariés de Montpellier (fait)

* 14 avril 2014 : salariés de Paris (fait)

* 28 avril 2014 : salariés de Toulouse (à venir)

* 5 mai 2014 : salariés de Aix (à venir)

* date à déterminer : salariés de Rennes

1 commentaire

  1. José GONZALEZ dit :

    Bonjour camarades,

    Je vous informe que demain à 9h, un collègue formateur, au CERTA de Vénissieux, 3 rue de la Démocratie, DP et DS à la CFDT, est convoqué à un entretien préalable en vue d’un licenciement, par la RRH et le directeur. Jusqu’à la rien de surprenant au CERTA, car se sont des évènements courant dans cette association Loi 1901, créée par des syndicalistes…(je vous joint un document qui relate certains fait).
    Ce qui m’interroge en revanche, et j’étais cégétiste pendant 15 ans, c’est le fait que l’UL et l’UD cautionnent ce la ? Je m’explique : aujourd’hui, La RRH est aussi DP suppléante et DS à la CGT ?
    Mais aussi, le fait que les administrations détournent le regard sur les agissements inquiétant de cette « association » concernant les méthodes et le traitement des salariés dans un Etat qui s’appel France.

    Ps : 8 formateurs sont en grève au CERTA depuis le 6 mai à ce jour, dont mois même, sens aucune négociation avec la direction, sur les conditions de travail .
    Merci à la RRH / DPs / DS CGT.
    Un soutien quelconque de votre par, voir morale uniquement, car il est au plus bas en ce moment, pour salariés grévistes ne serait pas négligeable.

    Cordialement.

    DOC INFO:
    snpefp le Mar 2 Sep – 20:52
    Le SNPEFP CGT est actuellement en conflit avec l’organisme de formation CERTA de Vénissieux (69). Cette structure associative est identifiée et reconnue en Rhône Alpes comme un opérateur en formation, accompagnement et insertion socio-professionnelle.
    Elle est présidée par Marc PLOTTON, membre responsable de la CGT Rhône Alpes.
    Sur son site, le CERTA vante sa spécificité : donner à un public diversifié les moyens de devenir ou re-devenir acteur de son avenir professionnel et de sa citoyenneté .
    Sa gestion des salariés est, par contre, totalement en contradiction avec les valeurs de l’éducation populaire. Loin d’alimenter et de soutenir le progrès social, de renforcer la démocratie, de nourrir le syndicalisme et le civisme, le CERTA fait, depuis quelques années, des choix politiques affligeants.
    Le conflit qui nous oppose provient d’une volonté délibérée de la direction de ne pas respecter l’expression syndicale dès qu’elle remet en cause sa gestion du personnel. Des camarades courageux et intègres, vrais militants, qui font le choix de défendre les salariés et de dénoncer le climat déplorable, les démissions, les mises à l’écart sont discrédités et la cible de représailles.
    Depuis de nombreuses années, nous assistons au harcèlement et licenciement d’élus du personnel et de représentants des salariés, réprouvés par l’inspection du travail, les syndicats majoritaires (SYNAFOR CFDT et SNPEFP CGT) et les prud’hommes.
    Suite à une tentative de suicide et des arrêts de travail pour dépression du délégué syndical SYNAFOR CFDT, la Médecine du travail a alerté sur le désarroi de certains salariés.
    Dernièrement, la direction du CERTA a licencié :
    - une secrétaire, notre déléguée syndicale CGT, salariée depuis 15 années
    - un formateur, membre de notre CEN
    - un formateur, secrétaire de l’UL de Vaulx en Velin et conseiller prud’homal CGT.
    Elle a également contesté de la manière la plus virulente la désignation de notre délégué syndical en remplacement de la camarade licenciée. Elle a saisi les autorités judiciaires et nous a assigné en justice. Nous nous sommes rendus trois fois au tribunal d’instance de Villeurbanne pour défendre et appuyer notre délégué mandaté parce qu’il est compétent pour assurer une expression syndicale indépendante des manipulations de ce patronat inhumain.
    A maintes reprises, notre syndicat a condamné la gestion musclée des salariés, a exprimé sa réprobation des licenciements de militants cégétistes et a attiré l’attention des structures FERC et CGT, y compris la Confédération.
    Aujourd’hui, nous apprenons la démission de M. ROCHER, son directeur et de certains membres du CA (dont Louis VIANNET, secrétaire général de la CGT de 1992 à 1999).
    Nous apprenons également le licenciement pour faute de Vincent Iannuzo, le délégué syndical que nous avions désigné et contre lequel la direction s’est opposé.
    Il nous semble de la plus haute importance de vous informer des méthodes « dures » des dirigeants du CERTA, d’autant que Marc PLOTTON participe à différents groupes de travail au sein de la CGT et aux échanges entre le comité régional PACA et celui de Rhône Alpes dont il est le représentant.

    Sa position opportuniste d’employeur CGT et de potentat local est une imposture dans notre organisation de défense des salariés et dans un secteur qui porte les valeurs de l’éducation populaire. Occulter cette situation c’est porter un discrédit aux nombreuses structures dirigées par des camarades qui mènent une gestion proche des salariés.

    Le licenciement de Vincent, le contenu de la lettre de licenciement et les méthodes employées nous confirment, si besoin en était, que le SNPEFP doit désormais hausser le ton.
    Nous ne resterons ni impuissants ni impassibles devant la sinistre ‘liste de Plotton’.
    Le SNPEFP CGT intensifiera son action dès la rentrée de septembre 2008, sur le site du CERTA, mais également auprès des instances locales, régionales et confédérales, auprès des médias et dans les Tribunaux.
    Fédération CGT de l’Education, de la Recherche et de la Culture
    SNPEFP CGT – case 544 – 263 rue de Paris – 93515 MONTREUIL CEDEX
    Tél. 01.48.18.82.45 – Fax. 01.49.88.07.43 –
    Email : snpefp@ferc.cgt.fr – Web : ou

    Répondre

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA