lundi 11 déc. 2017

Ostéopathie : RDV Ministère/SNPEFP-CGT mardi 21 janvier – Agrément des écoles – CR

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
ministere_sante_paris_image
Le SNPEFP-CGT a rencontré le Ministère le 21 janvier dernier. Nos échanges avec le Ministère nous ont permis d’obtenir certaines avancées et aussi certaines réponses argumentées résumées dans le compte-rendu ci-joint. Nous sommes bien sûr favorables à toute mesure visant à améliorer la qualité des formations à l’ostéopathie. Par contre, nous avons alerté le Ministère sur l’impact social que pourraient avoir certains critères sur l’emploi. Le fait que certains dirigeants d’établissements n’aient pas pris la mesure du dernier rapport IGAS, risque de mettre un certain nombre de salariés dans une situation difficile sur le plan de l’emploi.

Nous avions préparé la réunion à partir du document de travail élaboré par la DGOS le 24 octobre 2013 au terme des travaux de la commission et transmis au Conseil d’Etat pour expertise juridique. Ce document détaille les 24 points des futurs critères d’agrément qui pourraient encore être modifiés avant la sortie du décret en mars prochain. Pour cette raison le ministère ne souhaite pas que ce document soit publié.

Néanmoins, il convient de s’interroger sur le fait que ce document essentiel aux établissements de formation est depuis fin octobre 2013 entre les mains de certains directeurs d’école mais pas de tous…

Vous êtes salarié(e) d’un établissement ou représentant du personnel, contactez-nous ! Vous avez un droit de regard sur la stratégie de votre établissement, surtout quand l’inaction, volontaire ou pas, de vos dirigeants risque de mettre à mal l’emploi dans votre école.

Retrouvez les documents utiles ci-dessous :

* Compte-rendu RDV Ministère/SNPEFP-CGT mardi 21 janvier – Agrément des écoles :téléchargez

* Document de synthèse établi par le Ministère sur les critères d’agrément :téléchargez

* Rapport IGAS Avril 2010 – Le dispositif de formation à l’ostéopathie :téléchargez

Si vous souhaitez des éclaircissements à la lecture du compte-rendu, vous pouvez nous poser toutes questions utiles sur le site ou nous contacter.

Bonne lecture !

 

4 commentaires

  1. Une maman d'étudiant dit :

    Bonjour,
    Nous sommes depuis plusieurs mois très inquiets de ce renouvellement d’agrément puique comme vous le soulignez, un des motifs est de fermer des écoles qui ne seraient pas à niveau. Mon fils ne parle que de ça. Nous savons également pour en avoir entendu parler sur les forums que les agréments de 2007 se sont mal déroulés (proces, irrégularités, pressions…). Pensez vous réellement après votre réunion au ministère que cette fois cela va mieux se passer et que nos enfants seront réellement pris en charge si leur école ferme ? Sinon que deviennent ils ?
    Merci pour votre action

    Répondre
  2. avis dit :

    Bonjour,
    Vous avez évoqué le statut du coordinateur pédagogique à savoir comment peut-il encore exercer l’ostéopathie avec un emploi à temps plein. Quant est-il de celui du directeur ?? doit-il être là à temps plein peut-il avoir son cabinet.

    Répondre
  3. Pascal Régnier dit :

    Bonjour. Réponse à la question posée par la maman de l’étudiant :
    Le ministère a connu beaucoup de mésaventures entre 2007 et 2013 avec des plaintes à répétition et des procès de syndicat et d’écoles. Ils sont conscients que cela a été mal géré et que des groupes de pression ont orienté certains débats. Il nous a semblé que le ministère avait pris la mesure de cette expérience et que tout allait être fait pour que la procédure soit sous leur contrôle.
    Néanmoins on ne peut vous assurer l’exemplarité totale de la procédure, il suffit de voir ce qui s’est déjà passé au niveau des commissions de travail (point 2 du CR) pour garder quelques doutes, de plus l’enjeu étant majeur au niveau économique pour tous les établissements, on ne peut pas exclure des pressions auprès du ministère. Le bon point reste quand même le nombre élevé des membres de la commission (16 dont 8 institutionnels), pour garantir le traitement équitable des dossiers.

    Pour ce qui est des étudiants dans les écoles qui fermeront, nous pouvons souligner qu’à cause du mauvais remplissage des écoles cette année et dans une moindre mesure l’année d’avant (effet crise pour la plupart des écoles ou gestion/réputation) il devrait y avoir plus facilement des places vacantes l’année prochaine en 2 et 3è année, cela risque d’être plus difficile de trouver beaucoup de places en 4 et 5è année. Le ministère a prévu de demander les capacités des établissements (dans chaque promotion) et si besoin il y aura des suspensions de scolarité en 1è année pour pouvoir accueillir tous les étudiants sans école. SNPEFP-CGT – Responsable enseignement supérieur Secteur ostéopathie

    Répondre
  4. Pascal Régnier dit :

    Pour la question posée le 7 février, voici la réponse :
    Le coordinateur pédagogique (5 par établissement puisqu’il faudra 1 coordinateur par promotion) ne devra plus être ostéopathe, il changera de métier et sera permanent dans l’établissement. En revanche pour le directeur il n’y a pas de précision sur le temps passé à l’école, il doit selon le texte uniquement être ostéopathe ET justifier d’un titre universitaire de niveau 1 en management ou d’une expérience d’au moins 5 ans en management.

    Répondre

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA