dimanche 23 juil. 2017

SUP / INSO Aix : La direction apporte des compléments d’information

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
secteur_sup_ephc

Suite à la publication de l’article du 17 septembre 2013, la direction apporte des compléments d’information et réfute la diminution par 2 du nombre d’heures d’enseignement et précise que les heures seront compensées (voir détail ci-dessous).

En fait la baisse de l’effectif serait bien moins importante et il s’agirait d’une incompréhension de la part des salariés. De plus la direction ajoute que les heures éventuellement perdues en face à face pédagogique seront compensées par d’autres activités.

Nous rappelons néanmoins à tous les enseignants qu’ils devraient être détenteurs d’un contrat de travail écrit, au minimum en CDII, voire en CDI selon le nombre d’heures. L’intérêt d’un contrat écrit (obligatoire selon la loi) est que si des diminutions ultérieures du nombre d’heures devaient avoir lieu, la direction serait obligée de proposer un avenant au contrat que le salarié accepte ou non. Contactez-nous pour connaitre vos droits.

Suite à notre premier article, la direction et possiblement certains salariés ont vu que « ça bougeait ». Pour connaitre quel est notre objectif en intervenant dans les établissements, cliquez-ici.

1 commentaire

  1. Une salariée dit :

    Il faut en effet se serrer les coudes, salariés du groupe Novetude sinon la machine va nous broyer.
    Des licencienciements en masse au COS Gennevilliers, des coups de pied vers la sortie pour les autres COS avec des très propres ruptures conventionnelles, du nettoyage de salariés dans toutes les écoles d’ostéo du groupe Novétude (après celle des prépas du groupe) et maintenant une réduction des heures de cours !
    COS IDF, Bordeaux, Nantes et Strasbourg, IPEO Pantin, ITO Toulouse et INSO Aix tremblez, le ras de marée investisseurs va vous secouer très fort et vous laissera en bras de chemise avec vos étudiants à qui vous devrez expliquez l’inexplicable…
    On a du souci à se faire…

    Répondre

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA