lundi 11 déc. 2017

SUP / INSO Aix : Diminution par 2 du nombre d’heures d’enseignement (rectificatif)

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
secteur_sup_ephc

Article rectificatif : suite à la publication de l’article (ci-dessous) le 17 septembre, la direction apporte des compléments d’information et réfute la diminution par 2 du nombre d’heures d’enseignement et précise que les heures seront compensées – cliquez ici

********************

POUR RAPPEL voir l’article initial ci-dessous : (cliquez-ici pour aller directement à l’article rectificatif)

La direction des études de INSO Aix a informé les enseignants et les assistants (12 septembre 2013) que leur temps de face à face pédagogique allait être diminué par 2 pour 2013/2014. La direction énonce comme raison la diminution du nombre d’inscrits sans plus d’explication et de chiffres à l’appui.

Pour la CGT, cette situation est inadmissible. Les enseignants interviennent depuis de nombreuses années et systématiquement sans contrat de travail, donc de manière totalement illégale.

Enseignants :

Si vous souhaitez ne plus intervenir, ne démissionnez surtout pas mais contactez-nous afin de mettre en place une mobilisation, voire d’entamer une procédure devant les prud’hommes pour requalification des contrats de travail.

Salariés à temps plein (non-enseignants) :

La direction a la volonté de supprimer la totalité des avantages acquis (primes, diminution du taux de prise en charge des tickets restaurant, suppression de la revalorisation annuelle du salaire, …). Les salariés à temps plein doivent être vigilants afin que les contrats soient respectés y compris le temps de travail.

 

Une réunion (enseignants et non-enseignants) est déjà planifiée lundi 23 septembre avec les salariés pour définir quels sont les modes d’action à mettre en place pour stopper la direction dans son mode de gestion calamiteux.

Venez nombreux!

… et contactez nous : collectif_horscontrat@snpefp-cgt.org … nous ferons le lien avec la déléguée du personnel en place que la CGT est prête à épauler.

Pascal Régnier – Secrétaire général du SNPEFP-CGT – 06 77 13 38 80

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA