dimanche 19 nov. 2017

Un 1er mai dans la désunion : pas à la hauteur de l’urgence de la riposte d’ampleur qu’appelle la situation sociale du pays

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
Bastille manif site

Quelques réflexions :

Laurent Bergé et la CFDT ont pris une lourde responsabilité en n’appelant pas à la manifestation du Premier mai: ce sera chacun dans son coin? le ridicule ne tue pas…Pour un drapeau CFDT brûlé par quelques militants CGT … voilà un comportement digne d’une cour de récréation… faut il rappeler à nos camarades de la CFDT qu’ils ont au plus haut niveau (confédéral) diffusé un tract appelant à ne pas manifester le 5 mars  (Manifestation contre l’ANI) lequel disait « vous êtes victimes d’une vaste opération d’intox visant à faire croire qu’il suffit de s’opposer et de ne rien négocier pour faire progresser vos droits ».

D’habitude, on s’associe ou non à une manifestation : nous n’attendions pas un appel de quelqu’une des confédérations signataires de l’ANI, à se joindre à la manifestation organisée par les non signataires rejoints par SUD et SOLIDAIRES et la FSU. Mais cette fois , la CFDT a choisi d’entraver une mobilisation, quitte à se comporter comme un syndicat « jaune ». Et cette accusation d’intox émanait de responsables confédéraux et visait toute la CGT : un acte autrement plus grave que celui,  isolé, de quelques militants dans une manifestation.

On notera, au passage, la grossière calomnie qui laisse entendre que la CGT n’a pas de propositions et qu’elle ne signe jamais ! Faut-il rappeler ici, nos revendications récurrentes sur « la sécurité sociale professionnelle » complètement en phase avec l’objet des négociations à l’ordre du jour?  Faut-il ajouter que la CGT signe 85% des accords professionnels ?

Décidemment, à la tête de l’organisation comme à la base, la CFDT, trop souvent, juge plus confortable de se mettre du côté de ceux qui ont le pouvoir plutôt que du côté des plus faibles. Elle estime tout à fait juste de traiter d’égal à égal avec le MEDEF… entre gens de bonne compagnie. Elle a même réussi à imposer l’ expression politiquement correcte qui nous déplaît tant de « partenaires sociaux », incluant le patronat et les syndicats de salariés… tout un programme.

Ce tract confédéral CFDT n’a pas empêché nombre de sections d’entreprise et de syndiqués CFDT isolés à rejoindre leurs camarades de travail dans les manifestations du 5 mars ainsi que dans celles du 9 avril. Comme il y en a eu à chaque « trahison » de la CFDT, les exemples ne manquent pas.  Il y aura encore des cartes syndicales déchirées et des ralliements à la CGT.

N’y-a-t-il pas mieux à faire?  La CGT continuera à faire des propositions aux autres syndicats pour tenter d’avancer ensemble face au patronat, recherchant la plus grande efficacité possible.  Elle défendra les revendications des salariés jusqu’au bout sans compromission avec des intérêts qui ne sont pas ceux des salariés qui légitiment son action.

Ceci dit,  le 1er mai 2013 ne sera pas unitaire (il manquera la CFDT) mais ce sont les salariés qui  rejoindront les cortèges aux 4 coins du pays qui lui donneront son ampleur habituelle. La situation du monde du travail aurait valu une mobilisation sans faille: ce sera pour l’année prochaine!

Télécharger l’article

 

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA