mardi 24 oct. 2017

Lettre aux syndiqués du secteur Formation à propos du SNPF

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
secteur_of_identifiant_site_grand_format

Chers camarades,

 

Vous avez appris  avec le CR du congrès du SNPEFP-CGT d’avril 2010, quel avait été le comportement de la direction sortante du secteur formation de notre syndicat : son départ avec constat d’huissier de la salle du congrès pour créer une nouvelle organisation aussitôt baptisée le SNPF-CGT syndicat ayant pour vocation de ne rassembler que les salariés du secteur formation. Fuyant le débat démocratique, les initiateurs de cette création ne se sont pas souciés des règles d’organisation en vigueur à la CGT qui veulent que tout syndicat soit affilié à une Fédération et qu’il ne peut y avoir 2 syndicats CGT sur le même champ professionnel.

 

Ils ont annoncé  aussitôt dans la presse professionnelle (Centre Inffo  et agence de presse AEF) la création du SNPF-CGT et créé un blog de leur nouvelle organisation créant délibérément la confusion en usurpant le sigle CGT.

 

Un communiqué commun de la FERC (notre Fédération) – dont un des responsables nationaux avait participé aux assemblées générales de syndiqués avant le congrès et à tous les travaux du congrès –  et du SNPEFP-CGT  a aussitôt dénoncé le coup de force des tenants du SNPF et annoncé mettre à l’ordre du jour d’une prochaine Commission Exécutive Fédérale (CEF) la demande d’affiliation du SNPF qui souhaitait ainsi légitimer son existence. Le Bureau Fédéral (BF) du 7 avril 2010 donnait un avis sur la question rejetant à l’unanimité la demande mais il fallait un vote de la CEF organe décisionnel de toute organisation CGT : ce vote a eu lieu le 24 septembre 2010 et il a confirmé l’avis du BF par 24 voix contre une et un refus de participation au vote.

 

Le SNPF ne peut plus aujourd’hui se réclamer de la CGT (même s’ils l’ont fait en toute irrégularité depuis le mois d’avril 2010). Si, par obstination, ils voulaient demander leur affiliation à une autre Fédération (laquelle ?) il leur faudrait obtenir l’accord conjoint des 2 fédérations (celle qu’ils ont quittée et celle qui aurait reçu leur demande), ce qui est déjà réglé par le refus de la FERC qui a argumenté sur l’affiliation régulière, celle-là, du SNPEFP-CGT regroupant les personnels des organismes de formation privés.

Le vote de la CEF a été suivi de celui d’une motion invitant les tenants du SNPF a participer s’ils sont restés syndiqués au SNPEFP-CGT aux débats et à la préparation, comme simples syndiqués, du prochain congrès extraordinaire du SNPEFP-CGT qui sera consacré à l’organisation de notre syndicat.

 

Il semblerait que nos ex-camarades tentent de revenir aujourd’hui « aux affaires » ; faut-il leur rappeler qu’un contentieux autre qu’organisationnel ou politique existe entre eux et nous : la rétention des documents de la trésorerie du secteur Formation qui n’ont jamais été remis au trésorier national ni dans le cadre du congrès d’avril 2010, ni après, malgré les relances, ainsi que le détournement de sommes provenant des fonds du paritarisme versées sur des comptes personnels, et ce à partir de janvier 2010 ce qui montre à l’évidence la préméditation de la création, dans le secret, du SNPF. Le SNPEFP-CGT a remis ce dossier aux mains de la justice en vue d’une action au civil suite à un vote de la CEN du SNPEFP-CGT.

 

Montreuil, le 29 septembre 2010

 

Joseph SCHOCK secrétaire national du secteur Formation

 

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA