samedi 16 déc. 2017

Réforme des retraites : lettre ouverte aux Députés et Sénateurs UMP et Nouveau Centre

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
ministere_du_travail_logo

Monsieur  (nom de l’élu de votre département ou circonscription),

Soutenant Nicolas Sarkozy dans toutes ses mesures injustes et rétrogrades, vous avez voté le bouclier fiscal qui a permis de verser 400 millions d’euros aux familles les plus fortunées dont 30 millions d’euros à Mme Liliane Bettencourt. Et dans le même temps, vous avez soutenu la politique du gouvernement Fillon de suppression de dizaines de milliers d’emplois dans la Fonction publique.
Ces 400 millions d’euros donnés aux plus riches auraient pu servir à financer des postes d’infirmières, d’enseignants, de policiers. Vous avez donc voté le bouclier fiscal qui favorise les privilégiés au détriment de l’ensemble de la population.
A l’automne 2010, vous vous préparez à voter la réforme injuste des retraites présentée par l’ex-Ministre du Budget, aujourd’hui Ministre du Travail, Eric Woerth.

Cette réforme des retraites est INJUSTE car elle pénalise surtout les salariés qui ont commencé tôt à travailler, ont des métiers difficiles, pénibles, des horaires décalés, par conséquent une espérance de vie moindre, en moyenne moins 7 ans pour un ouvrier par rapport à un cadre.

Cette réforme des retraites est injuste car elle pénalise une majorité de femmes qui ont des carrières incomplètes, pour avoir gardé des enfants ou pour avoir travaillé à temps partiel, et qui vont devoir attendre jusqu’à 67 ans (au lieu de 65 ans actuellement) pour liquider une maigre retraite à taux plein.

Cette réforme des retraites est injuste car elle pénalise les séniors de plus de 55 ans qui sont déjà à plus de 60% d’entre eux  privés d’emploi ou en invalidité.
Si l’âge légal du droit au départ à la retraite est repoussé à 62 ans, cela signifiera que 60% des séniors resteront 2 ans de plus au chômage ou en invalidité, et que les 40% de séniors en activité professionnelle devront travailler 2 ans de plus en bloquant l’entrée dans l’entreprise des jeunes de 18 à 25 ans, aujourd’hui privés d’emploi pour 24% d’entre eux, selon l’INSEE.

Cette réforme des retraites est INJUSTE car à plus de 80% son financement sera assuré par les salariés, les hauts revenus et les revenus financiers étant largement épargnés. Ainsi, les fonctionnaires de catégorie C qui oscillent autour du SMIC devront progressivement cotiser 3% de plus pour les retraites en perdant 500€ par an.
Aujourd’hui, plus que jamais les Français de condition modeste ont soif de justice sociale, il faut donc imposer une autre répartition des richesses car de l’argent, il y en a :

- la part des salaires dans la valeur ajoutée a chuté en France de 9,3% entre 1983 et 2006, soit l’équivalent de 100 milliards d’euros, selon la Commission européenne ;
- durant la même période, la part des dividendes versés aux actionnaires passait de 5% à 25% de la valeur ajoutée.
Et les revenus financiers des entreprises et des banques ont augmenté de +143% entre 1993 et 2009 !

Monsieur  (nom de l’élu), nous vous demandons de ne pas voter cette réforme injuste !

Télécharger la lettre

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA