mardi 24 oct. 2017

SNPF : Le SNPEFP-CGT est contraint d’agir en cohérence, tout en regrettant le choix de certains camarades d’avoir constitué et rejoint un nouveau syndicat (SNPF)

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
logo_snpefp_nouveau_pour_articles_site

Le SNPEFP-CGT ne peut que regretter le fait que lors du dernier congrès des 1er et 2 avril, un certain nombre de camarades du secteur de la formation aient décidé de créer un nouveau syndicat, le SNPF (Syndicat national des personnels de Formation), au risque de mettre en péril l’unité syndicale et de nuire gravement à la défense des intérêts des salariés à l’heure où la CGT prône à juste titre l’unité.

Le SNPEFP-CGT ne peut que prendre acte de ces décisions et se doit d’agir en cohérence avec cette nouvelle donne, dans l’intérêt des salariés dont nous défendons les droits.

Notre syndicat a donc dû prendre les décisions suivantes, qui même si elles ont été difficiles à prendre n’en étaient pas moins indispensables :

La composition de l’équipe de négociation à la CCNOF a été renouvelée (les anciens responsables composant l’ancienne délégation ayant tous rejoint le nouveau syndicat, le SNPF). Il s’agit aussi d’être cohérent vis à vis de la FFP (Fédération de la Formation Professionnelle) en étant clair sur la situation actuelle : seul le SNPEFP-CGT Secteur Formation est habilité à négocier pour la CCNOF, le SNPF étant un syndicat autonome, non afilié à ce jour à la CGT
Quelques camarades (moins d’une dizaine) ont participé activement à la création du SNPF. Ils ne pouvaient ignorer les conséquences d’un tel acte, vu leurs anciennes responsabilités au niveau national. Afin d’agir en cohérence, le SNPEFP-CGT a demandé que le mandat (délégué syndical) qui aurait été octroyé par le SNPEFP-CGT et uniquement celui là, soir retiré au camarade au sein de son entreprise. Le SNPEFP-CGT n’a pas à intervenir sur les mandats octroyés par une UL, une UD ou un syndicat autonome.
On ne peut pas quand on a exercé des responsabilités au niveau national prendre des décisions, du type de mettre en difficulté la défense des salariés en créant un nouveau syndicat, et ne pas en avoir anticipé les suites logiques. Un camarade qui décide de rejoindre le SNPF parcequ’il estime ne plus s’y retrouver dans le SNPEFP-CGT, ne peut valablement  représenter que le SNPF au sein de son entreprise.

L’essentiel pour le SNPEFP-CGT est de clarifier la situation dans les entreprises et à la commission paritaire afin d’être en mesure de défendre au mieux les intérêts de tous les salariés des entreprises couvertes par la convention collective des organismes de formation (CCNOF).

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA