mercredi 26 juil. 2017

UCO : A la Catho d’Angers, pas de listes communes avec la CFDT pour les prochaines élections DP CE : les raisons de la décision de la section CGT.

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
secteur_sup_udesca

La section CGT créée  en 2004 à la Catho d’Angers par des anciens militants de la CFDT, a toujours maintenu des liens privilégiés avec ce syndicat au sein de l’établissement : c’est ainsi que lors des élections dernières une liste commune avait été présentée aux élections DP, CE. Sur de nombreux dossiers, il y a eu et il y a encore convergence de vue quant à l’action syndicale à l’UCO comme en témoigne le récent appel commun CFDT-CFTC-CGT à parfaire le projet social présenté lors des négociations annuelles obligatoires.

Par deux fois, la section CGT a décidé de présenter des listes en son nom et en a informé la section CFDT. Pourquoi cette décision ?

Nous avons estimé que la loi sur la représentativité sociale voulue par nos centrales syndicales afin de donner plus de poids aux actions syndicales, si elle s’adapte bien à certains milieux de travail, peut avoir des conséquences néfastes pour l’existence de chacun des syndicats « minoritaires ».  En effet, il est nécessaire d’obtenir 10% des votants du premier tour des élections DP CE pour espérer maintenir une représentation syndicale (Délégué Syndical) si l’on s’en tient à un simple calcul arithmétique. Il y a 4 syndicats présents à l’UCO avec la CFTC qui représente environ 2/3 des suffrages aux dernières élections. Les trois autres auraient à se « partager » un tiers des suffrages. Certes les résultats des élections ne sont pas connus d’avance mais le risque était grand de voir disparaître la CFDT et la CGT en cas de listes communes, car dans cette optique les deux syndicats doivent  réunir 20% des votants. Nous n’avons pas voulu « mutualiser » le risque, préférant  partir en notre propre nom pour une campagne que nous assumerons pleinement.

Au regard de son investissement  tant dans la défense des intérêts collectifs qu’individuels des salariés de l’UCO qui se traduit par une présence active aux réunions DP, CE et par une clarté de ses positions en commissions paritaires, la section CGT, qui a du s’affirmer et trouver sa place dans un environnement peu propice à son acceptation, a décidé qu’il était temps pour elle de faire valoir en son nom son engagement auprès des salariés

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA