dimanche 23 juil. 2017

Formation du supérieur et du Hors contrat les 26 et 27 mars

FacebookViadeoLinkedInGoogle+TwitterPartager
secteur_sup_identifiant_site_grand_format

16 syndiqués de l’enseignement supérieur privé et hors contrat.ont suivi une formation sur mesure les 26-27 mars à Montreuil. le contenu de la formation a été élaboré à partir des demandes des adhérents et adapté à leurs préoccupations. Celle-ci fut animée par Annick Guillochon, Jo Schock, Pascal Moussy (qu’ils en soient vivement remerciés), Pascal Régnier et Christine Fourage
Ces deux secteurs ont la particularité d’être entièrement du ressort du droit privé et du code du travail et sont confrontés à des problèmes communs quant au respect du droit syndical et du code du travail. Ils sont également confrontés à la montée de la précarité en matière de conditions d’emploi (multiplication de CD2I, recours à des CDD d’usage illégaux…), à des atteintes aux statuts des enseignants et à un mépris généralisé des IRP et du paritarisme notamment au sein de l’UDESCA et de la FESIC. Les formes juridiques que revêtent les institutions employeuses interrogent aussi les militants, c’est pourquoi une clarification sur le sujet a semblé importante pour tous

La formation dense et très appréciée s’est déroulée selon le programme suivant :

*Module 1* : Quel syndicalisme pour le supérieur privé et le hors contrat à la CGT ?

*Module 2* : Rôle et missions respectives des IRP (représentants du personnel)

*Module 3* : Les conventions et accords collectifs applicables dans les secteurs

*Module 4* : Le droit du travail

*Module 5* : Contrat de travail – Temps de travail – Evolution de carrière

*Module 6* : Raison sociale adoptée pour un établissement et transformation / création

*Module 7* : Le traitement des contentieux

*Module 8* : La rupture du contrat de travail

*Module 9* : Quelles revendications pour le supérieur et le hors contrat à la CGT ?

Elle fut aussi l’occasion d’un échange d’expériences riche et parfois passionné grâce auquel les participants ont pu confronté leurs pratiques et les inscrire dans le cadre de la réflexion du SNPEFP et plus largement de la CGT. La nécessité de s’appuyer sur l’organisation tant au niveau professionnel qu’interprofessionnel est apparu comme une condition sine qua none de l’action syndicale afin d’obtenir des réponses pertinentes et de rompre l’isolement de nos secteurs en structuration.

Laisser un commentaire

Toute communication doit se faire dans le respect des personnes et conformément aux lois relatives à la presse (non diffamation, …) - Loi du 28 juillet 1881 sur la liberté de la presse, articles 29 à 35. Le modérateur pourra supprimer toute communication contraire à ces principes.

*

Réalisation Agence Web MEVIA